Nos bénévoles

Nous tenons à remercier toutes les personnes bénévoles qui, certaines depuis plusieurs années, soutiennent notre association en lui consacrant un temps précieux pour organiser les activités ou accompagner les participants.

Notre financement

Nous remercions la ville de Lausanne pour son soutien et le subventionnement annuel qu'elle nous accorde

Notre association a pour but de rendre accessible des activités sportives et de plein air pour des personnes momentanément en situation de difficultés sociales, psychologiques, de dépendance

Nous offrons une large palette d’activités pour que chacun y trouve non seulement du plaisir, source première de motivation, mais aussi un parcours qui valorise les compétences personnelles et sportives.

Découvrez notre programme !

Retrouvez le programme complet avec les activités hebdomadaires et les sorties!

Pierre Battut

A l’aise partout. Au four comme au moulin, il en faut bien un qui fasse tourner la boutique. Grace à lui on ne perd pas le Nord.

Responsable
Pierre Battut
Séverine Jotterand

L’âme de SP’o; un subtil mélange de super woman et de la mère Michèle. Entre Est et Ouest son cœur balance.

Animatrice
Séverine Jotterand
Philippe Massetti

Bricoleur en tout genre; apprécie particulièrement de sortir des sentiers battus. Peut s’orienter sans boussole.

Animateur
Philippe Massetti
ResponsablePierre BattutAnimatriceSéverine JotterandAnimateurPhilippe Massetti

Notre comité

François Perrinjaquet
Président

Entrée de secours

Lisa Rubli
Vice présidente

Fondation Mère Sofia

Denis Pilloud
Secrétaire

 

Marilyne Schneider

Mélanie Tschanz

Nicolas Pythoud

Mathieu Rouèche

Fondation ABS

Notre concept

L'expérience nous a montré que la pratique d'activités sportives et de plein air est un excellent moyen de développement pour des personnes en difficulté du point de vue :

Confiance

L'activité sportive crée un espace de symétrie qui favorise la naissance de relations privilégiées avec l'équipe et entre participants. Le partage des mêmes buts, les règles communes et l'effort fourni induisent un rapprochement avec l'intervenant et instaurent une relation de confiance. Cette confiance devient ensuite l'outil pour élargir la réflexion aux difficultés quotidiennes de la personne et pour l'orienter vers des structures pouvant soutenir ses démarches. Vis-à-vis des autres participants et indépendamment de leur problématique, la présence d'une activité médiatrice permet d'atténuer les différences individuelles, favorisant la reconnaissance mutuelle et le développement d'un esprit solidaire.

Plaisir

Par sa simple présence lors d'une activité, le participant s'inscrit déjà à l'intérieur d'un processus. La participation à une activité récréative lui permet d'abandonner « l'état de survie » et d'entamer une démarche de valorisation de soi. Le plaisir - surtout dans un premier temps - peut donc être considéré comme un objectif en soi. La motivation du participant est reliée, à la fois, à son intérêt pour l'activité sportive et aux contacts sociaux noués avec l'équipe ou d'autres participants.

Socialisation

Le monde sportif - toutes disciplines confondues - se caractérise par l'omniprésence d'un système de règles précises et non négociables. En participant à une activité, la personne accepte de les respecter et revit une expérience significative de socialisation. Lors d'une pratique régulière, le participant ``intériorise`` ces règles et devient lui-même garant du cadre nécessaire au bon déroulement de l'activité.

Mesurabilité

Le sport permet au participant d'avoir une représentation immédiate du chemin accompli. Cette évolution est tangible dans la mesure où la personne peut à tout moment confronter ses différentes performances (temps, distance, niveau de fatigue, ...) et prendre conscience des progrès réalisés. Il s'agit de données ``externes`` et objectives qui gratifient le participant et le réconfortent dans son effort.

Rapport au corps

L'activité sportive joue un rôle de « baromètre de santé ». Pour prendre part à une activité et en profiter pleinement, le participant devient progressivement plus attentif aux besoins de son corps. Il prend conscience des dégâts physiques liés à son addiction et porte un soin nouveau à son organisme (alimentation, temps de repos, hygiène de vie, ...). Un entraînement régulier permet au participant de faire travailler son corps (fonctions cardio-vasculaires, respiratoires et métaboliques) et d'en modifier l'apparence, rendant moins évidents les stigmates liés à sa problématique.

Estime de soi

Indépendamment de son niveau, lors de la pratique sportive tout participant se trouve confronté à des difficultés et à des obstacles qu'il doit surmonter. C'est dans ces moments qu'il est obligé d'aller puiser dans ses ressources personnelles et mobiliser des compétences multiples (gestion du stress et des affects, dosage de l'effort, persévérance, ...). Face à ces défis, le participant expérimente l'alternance des succès et des échecs: l'effort devient alors un outil pour découvrir ses propres limites et (re)construire l'estime de soi.

Déstigmatisation

La pratique sportive permet au participant d'accéder à un statut social plus valorisant, en abandonnant les étiquettes collées au quotidien par le regard des autres. Le sport étant identifié à la réussite, le participant renforce son estime de soi et développe un sentiment d'appartenance au groupe. De plus, à SPort'ouverte, se retrouver en groupe avec des personnes de diverses origines permet de diminuer les stigmates.

Projectualité

Le sport favorise aussi le développement d'une ``logique de projet``. Afin d'atteindre les objectifs qu'il s'est fixé, le participant est amené à se donner les moyens pour relever le défi. A moyen et long terme, les efforts qu'il a su endurer finissent par être récompensés par un plaisir accentué, dans lequel le participant peut aisément reconnaître ses mérites.

Historique

Naissance de Spo'

Ce projet a vu le jour en 1997, sur l'initiative spontanée de personnes travaillant à la Soupe Populaire de la Fondation Mère Sofia à Lausanne. Ils constatent que l'offre d'activités sportives accessibles à tous répond à un réel besoin, vu l'engouement des participants aux sorties de vélo qu'ils organisaient

Reconnaissance de la ville

Depuis 2001, Sport'ouverte a été reconnue par la ville de Lausanne comme structure d'utilité publique, aidant à l'occupation et à l'insertion. Plus que cela, nous espérons contribuer à la réduction des risques liés à la consommation de produits psychotropes.

Les 10 ans de Spo'

L’association envahit la Place de la Riponne pour fêter ses 10 ans, elle se présente aux passants, propose des activités. Le comité, les bénévoles ainsi que les participants se mobilisent pour faire de cette journée un moment mémorable.

20 ans de l'association

1997200120072017

X